cuisine quel couteau choisir

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Pièce indispensable de la cuisine, les couteaux peuvent représenter un investissement considérable de quelques euros à quelques centaines d’euros. Assurez-vous d’acheter celui qui vous convient le mieux avec l’aide de notre guide des types de couteaux par fonction.

Quand il s’agit de faire de la cuisine, vous n’irez pas très loin sans un couteau. Avec le prix des couteaux qui peut s’envoler à quelques centaines d’euros, choisir le bon modèle est quelque chose d’important.

Je ne souhaite pas vous faire un cours détaillé de coutellerie, ici nous somme dans la cuisine pour tout le monde.

Les quatre couteaux les plus indispensables

Bien que j’ai accumulé plusieurs couteaux au fil des ans, il n’y en a véritablement que 4 types que j’utilise vraiment pour une cuisine amateur.

Couteau à éplucher

Ce petit couteau est utile pour de petites   . Vous utiliserez ce couteau principalement lorsque vous couperez à la main plutôt que sur une planche. C’est aussi le couteau le plus susceptible d’être emporté dans la poubelle par accident avec les épluchures.

Couteau dentelé flexible

 

C’est fantastique pour éplucher les oranges et autres agrumes, et pour couper les tomates en tranches fines ainsi que pour la préparation de légumes en général. Le bord en dents de scie permet de s’agripper lorsqu’il coupe, et vous n’aurez jamais à l’aiguiser.

Couteau de cuisine

Ce grand couteau de cuisine tout usage conviendra à de nombreuses préparations, comme couper finement les herbes ; préparer de la viande et des légumes   . Ils existent dans une gamme de tailles et de matériaux différents (de la lame de 15 à 36 cm), alors assurez-vous d’en acheter avec lequel vous sentirez à l’aise   tout le monde n’aime pas un grand couteau. La poignée doit tenir facilement dans la main et être bien équilibrée. Dépenser un peu d’argent dans ce couteau, car il durera des années.

Couteau à pain

La longue lame avec un bord dentelé coupera les croûtes et les piles de sandwichs sans écraser la mie . Aussi bien pour diviser les gâteaux en deux. Il vous servira également de couteau à découper, si vous n’en avez pas. Enfin bien entendu selon le pain ce n’est pas toujours le bon couteau à prendre, mais l’amateur s’en satisfera très bien.

Les couteaux spéciaux

Couteau à désosser

Pour les cuisiniers sérieux ou aux petits budgets qui aiment faire un peu de boucheries à la maison, ce couteau étroit en forme de dague coupe les ligaments et enlève les os et le tissu conjonctif.

Hachoir

Bourrin ; efficace pour casser, il ne fait pas dans précision, mais parfois bien pratique.

 

Couteau à fileter

Si vous mangez beaucoup de poisson, cette lame flexible (souvent utilisée sur le côté) vous aidera à effectuer les mouvements rapides dont vous avez besoin pour couper les filets et enlever la peau en quelques secondes.

 

Couteau à découper

 

Autrefois, un couteau à découper(un tranchelard) et une fourchette étaient indispensables dans la plupart des ménages. La lame du couteau est fine, tranchante et très longue et conçue pour donner des tranches de viande égales.

Santoku

Vous n’avez pas besoin d’être un fan de la cuisine asiatique pour trouver ce couteau de style japonais utile. Le bout est émoussé plutôt que pointu et le couteau est conçu pour trancher, couper en dés et hacher. Le bord avec des alvéoles sur la lame aide à libérer les tranches minces et les aliments collants.

Taille

Le mieux est de l’essayer pour voir si vous avez bien le manche en main.

Le type de métal

Le type de métal affectera le prix et les performances,d’autres qualités également (couteau dit forgé ou non pas exemple).

 

L’acier

Alliage de fer et de carbone qui compose les lames de couteaux de cuisine qui définit sa qualité. Le carbone apporte la dureté à l’acier. Plus il en contient, plus il sera dur et cher. Une lame dure pourra être affûtée plus précisément et le restera plus longtemps. Il existe 3 grandes familles d’acier en coutellerie : l’acier carbone, l’acier inoxydable et l’acier damas.

Le Titane

Très rare, cher et solide

La céramique

Les lames en céramique sont 10 fois plus résistantes que l’acier au carbone, mais beaucoup plus légères. Elles conservent également leur avantage plus longtemps, ils n’ont donc pas besoin d’être affûtés très souvent. Cependant, ils sont plus enclins à ébrécher. Dans certains cas, la céramique a aussi été alliée à d’autres matières comme le carbone. Cet alliage permet la création de lames noires, qui sont plus résistance.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :